​© 2020- Sebastien Beaucourt                                                                                                                                                                                                

  • Facebook
  • YouTube
  • Icône social Instagram
  • LinkedIn Sébastien Beaucourt

Aux origines des constellations : le Verseau

September 16, 2017

 

Sur les tablettes babyloniennes MUL.APIN (qui datent du VIIe siècle av J-C, mais dont les données astronomiques remontent aux XIIIe/XIIe siècles av J-C) la figure est désignée sous le nom GU-LA « le magnifique » ou « le géant ». Elle représente une divinité masculine qui exprime le pouvoir destructeur et purificateur de l’eau.

 

Cette constellation est située dans un secteur du ciel consacré à l’élément aquatique, où l'on retrouve également les constellation zodiacales du Capricorne et des Poissons, mais également le Poisson Austral, la Baleine et le fleuve Eridan. Dans  l'Antiquité, ces constellations étaient observable en hiver, période pendant laquelle les pluies sont fréquentes. A noter qu'en 3200 avant J-C, le Soleil se situait exactement devant l'urne du Verseau le 21 décembre, jour du solstice d'hiver.

 

La figure initiale semble être l'urne, de laquelle s’échappe un courant d’eau qui s'écoule jusqu’au Poisson Austral, et plus particulièrement jusqu'à l'étoile que nous appelons aujourd'hui Fomalhaut. Par la suite, les mythographes donneront une dimension humaine à cette constellation,  en ajoutant un porteur à cette urne, tout comme cela fut fait avec l’épi et la Vierge, et le serpent avec Ophiuchus. La constellation prit alors le nom de Verseau, littéralement celui qui verse de l'eau.

 

LE VERSEAU DANS L'ATLAS DE BAYER (1603)

 

Cependant, pendant une grand partie de l'Antiquité, le porteur de l'urne ne fut pas prit en compte. Ainsi les latins nommèrent la constellation Urna. Puis, sous l'influence grecque, ils la renommeront Aquarius, "le porteur d'eau". Les arabes et les hébreux y verront juste un sceau d'eau, alors que les grecs interpréteront la figure comme une représentation de Ganymède.

 

Le poète grec Aratos ( vers 275 avant J-C) d'écrit ainsi la constellation : D'autres étoiles sous le Verseau, sont suspendues entre le monstre marin et le Poisson, mais faibles et sans nom ; et auprès d'elles, à droite du Verseau brillant, comme un courant d'eau, roulent éparses çà et là de petites étoiles agréables à voir. Deux entre toutes paraissent plus fortes, ni trop proches, ni trop éloignées ; l'une belle et grande est sous les pieds du Verseau, l'autre sous la queue de la Baleine ; toutes ces étoiles font partie de cette eau.

 

ORIGINES DU NOM DES ÉTOILES DU VERSEAU :

 

CARTE MODERNE DE LA CONSTELLATION DU VERSEAU. LES ÉTOILES SONT NOMMÉES

SELON LA CLASSIFICATION DE BAYER (lettres grecques).

 

Sadalmelik (alpha Aqr) : de l'arabe al sa’d al malik « la chance du roi » (melik = roi)

Sadalsuud (bêta Aqr) : de l'arabe al Sa'd al Su'ud « le plus chanceux des chanceux », car une fois le soleil passé devant l’étoile, la fin de l’hiver est proche.

Sadalbachi (gamma Aqr) : de l'arabe al sa’d al Ahbiyah «  la chance des campeurs ». Ahbiyah est le pluriel de h’iba « une tente ». Même explication que l’étoile Sadalsuud : pour les nomades du désert, une fois le soleil passé devant l’étoile, la fin de l'hiver est proche.

Skat  (delta Aqr) : de l'arabe as’saq « la jambe »

Albali (epsilon Aqr) : de l'arabe al bali « l'avaleur » ?

Ancha (thêta Aqr) : du latin médiéval « la hanche »

Situla (kappa Aqr) : du latin « le seau »

LE VERSEAU DANS L'ATLAS D'AL-SUFI (964)

 

Please reload

Sommaire :

L'ASTRONOMIE DANS NOTRE VIE QUOTIDIENNE

 

HISTOIRE DE L'ASTRONOMIE

ART ET ASTRONOMIE

LA TERRE

 

LA LUNE

LE SYSTÈME SOLAIRE

 

LA MESURE DU TEMPS

 

AUX ORIGINES DES CONSTELLATIONS

 

LES ASTRONOMES

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now