​© 2020- Sebastien Beaucourt                                                                                                                                                                                                

  • Facebook
  • YouTube
  • Icône social Instagram
  • LinkedIn Sébastien Beaucourt

Aux origines des constellations : le Lion

October 23, 2017

 

Après la discrète constellation du Cancer, s’étend la majestueuse constellation du Lion. Ici, la disposition des étoiles suggère facilement l’image du roi des animaux. 

 

Les tablettes mésopotamiennes MUL.APIN (datant du VIIe siècle avant J-C, mais dont les données astronomiques remontent aux XIIIe/XIIe siècles avant J-C) le décrivent comme UR-GU-LA « le lion ». La figure fait partie des  constellations zodiacales pour lesquelles les mésopotamiens accordaient une grande importance, car elles marquaient le début des saisons. Le Lion est étroitement associé au solstice d'été. En effet, le 21 juin, le Soleil se situait devant l’étoile Denebola vers 3900 avant J-C, puis devant Régulus vers 2200 avant J-C.

 

Plus tard, en raison du mouvement de précession de la Terre, la position du Soleil au solstice d’été s’est déplacée du Lion au Cancer. Mais comme le rappelle Aratos, le Lion apparaissait toujours en plein cœur de l’été, au plus fort de la chaleur, ce qui n’enleva rien au symbolisme de sa puissance, instrument du soleil dévastateur.

 

Bien que le lion symbolise la royauté et la force, la mythologie gréco-romaine le considère comme un lion plutôt faible, terrassé par Héraclès.

 

 LA CONSTELLATION DU LION DANS L'ATLAS DE BAYER (1603)

 

LA CHEVELURE DE BERENICE

 

En 247 avant J-C, Conon de Samos invente la constellation de la chevelure de Bérénice, à partir de 7 étoiles sans éclat, à l’arrière du Lion. Bérénice était l’épouse de Ptolémée III Evergète (pharaon de 246–221 av. J.-C.). Lorsque ce dernier décida de conquérir l’Asie, Bérénice fit vœu de consacrer à Vénus ses cheveux qui étaient d’une beauté singulière, si son époux revenait triomphant. Elle accomplit son vœu : ces cheveux furent suspendus dans le temple où ils disparurent. L’anecdote raconte que l’astronome Conon de Samos, courtisant du pharaon, prétendit voir la chevelure « retrouvée » au milieu des étoiles.

 

Il faut cependant attendre Tycho Brahé (1590), pour que la Chevelure de Bérénice devienne une constellation à part entière. Auparavant, elle était considérée comme un astérisme de la constellation du Lion.

 

ORIGINE DES NOMS DES ÉTOILES DU LION

 

Regulus (alpha Leo) : du latin médiéval « le petit roi ». Déjà nommé LUGAL (le roi) chez les Babyloniens. Géminos et Ptolémée reprendrons cette appellation en grec sous le nom basiliskos (roitelet).

Denebola (bêta Leo) : de l’arabe danab al assad « la queue du Lion »

Algieba (gamma Leo) : de l’arabe al jabha « le front »

Zosma ou  Zubra (delta Leo) : du grec « la ceinture » de l’arabe al-Zubra « la crinière »

Adhafera (zêta Leo) : de l'arabe al-Dafīra « la natte de cheveux, donc la crinière »

Al Jabhah (êta Leo) : ?

Coxa (thêta Leo) : du latin médiéval « la cuisse » 

Alterf (lambda Leo) : de l'arabe al Tarf " le regard "

Rasalas (mu Leo)  et Ras Elased (epsilon Leo) : de l'arabe ra's "la tête" el assad "le lion".

Subra (omicron Leo) : ?

 

 LA CONSTELLATION DU LION DANS L'ATLAS D'AL SUFI (vers 964)

 

 

Please reload

Sommaire :

L'ASTRONOMIE DANS NOTRE VIE QUOTIDIENNE

 

HISTOIRE DE L'ASTRONOMIE

ART ET ASTRONOMIE

LA TERRE

 

LA LUNE

LE SYSTÈME SOLAIRE

 

LA MESURE DU TEMPS

 

AUX ORIGINES DES CONSTELLATIONS

 

LES ASTRONOMES

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now