​© 2020- Sebastien Beaucourt                                                                                                                                                                                                

  • Facebook
  • YouTube
  • Icône social Instagram
  • LinkedIn Sébastien Beaucourt

Lune et étymologie

August 21, 2015

 

Alors que l’homme moderne contemple de moins en moins le ciel et les étoiles, notre langue conserve toujours les traces d’un contact permanent avec le firmament. A commencer par les « people », que nous appelons des stars (étoiles en anglais), et qui, au sommet de leur carrière, se produisent au zénith ! Les mots du ciel se retrouvent ainsi dans un nombre considérable d’expression de la vie quotidienne, de toutes les civilisations, sur tous les continents. Petit tour d’horizon de ces mots et expressions, que nous employons tous, sans y penser, et qui pourtant, sont issus de l’astronomie.

 

Commençons par notre satellite. Son nom vient du latin luna «  la brillante » qui lui-même dérive de leuk, la lumière. Luna est également le nom d’une déesse grecque. Son équivalent romain est Séléné, sœur d’Hélios, le Soleil. Naturellement, lorsque l’on pensait la Lune habitée, nous avons baptisé ses habitants les Sélénites. La même racine a donné Sélénium, un élément chimique, découvert au XIXème siècle, et qui est aujourd’hui vendu comme complément alimentaire.

 

Si le Soleil rassure, la Lune généralement, inquiète. Lors d’une nuit sans lune, on se doute que le pire peut arriver. Bien que je n’ai rien remarqué de spécial ces jours-là, peut être que certains individus sont lunatiques, c'est-à-dire qu’il change de caractère comme la Lune change de phases. D’autres seront plutôt dans la Lune ou mal luné. En revanche, si certains vous promette la Lune, ou pire, de décrocher la Lune, restez méfiant !

 

Pourtant, astronomiquement parlant, il se produit au moins une fois par mois une nuit sans lune, au moment de la nouvelle lune ! En parlant de mois, notre satellite à très tôt fait office de garde-temps. L’origine du mot mois vient bien du nom de la Lune en anglais : Moon à donné month, le mois (en latin mensis), ainsi que Monday, c'est-à-dire Lundi, le jour de la Lune. On retrouve cette même logique avec les menstruations, qui caractérise le cycle féminin, et que l’on a longtemps pensé calquer sur la Lune. Bien qu’il varie d’une femme à une autre, ce cycle dure approximativement 29 jours, soit la durée moyenne d’une lunaison, cycle complet des phases de la Lune, à l’origine de nombreux calendrier. Mais la racine latine mensis signifie également mesurer. La Lune est l’astre qui mesure le temps. Cette notion de mesure se retrouve dans le mot mètre, adopté par les révolutionnaires pour désigner la nouvelle unité de mesure de longueur, « pour tous les peuples, pour tous les temps ». Notre langue française a également conservé les vieilles lunes ou ça fait des lunes pour attester d’un temps déjà écoulé. Quant à la lune de miel (honeymoon en anglais), elle a bon goût, mais ne dure qu’un temps.

 

Dès 1280, le mot lunette désigne un instrument équipé d’optiques circulaires, rondes comme la Lune. La lunette de Galilée est bien connue. Plus tard, le mot finira par désigner une ouverture plus ou moins circulaire. Aujourd’hui, on l’emploi pour parler de la vitre arrière de nos voitures. Quant à la lunette des toilettes, elle est justement destinée à recevoir la lune !

 

 

Cet article vous intéresse ? Retrouvez 250 mots de notre quotidien qui ont un lien avec l’astronomie dans mon livre « les mots de l’astronomie ». Vous pouvez en feuilleter quelques pages en cliquant sur l'image ci-contre :

 

Please reload

Sommaire :

L'ASTRONOMIE DANS NOTRE VIE QUOTIDIENNE

 

HISTOIRE DE L'ASTRONOMIE

ART ET ASTRONOMIE

LA TERRE

 

LA LUNE

LE SYSTÈME SOLAIRE

 

LA MESURE DU TEMPS

 

AUX ORIGINES DES CONSTELLATIONS

 

LES ASTRONOMES

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now