L'étonnante origine de l'expression "midi pétante"

"Rendez-vous à midi pétante". Vous avez sans doute déjà entendu ou prononcé cette phrase ! Et pour cause, cette petite expression sert à s’assurer de la ponctualité de quelqu’un : une sorte de mise en garde pour les (nombreux) habitués du quart d’heure français ! Mais d’où vient cette expression ?



Au cœur de Paris, tout près du Louvre, se trouve le Palais Royal. Il accueil la Comédie Française, le Conseil Constitutionnel, le Conseil d’État et le Ministère de la Culture.


C’est également dans le jardin du Palais Royal que Camille Desmoulin prononça son célèbre discours du 12 juillet 1789, demandant aux parisiens de prendre les armes.


En 1781, lorsque le duc de Chartres construit les passages à colonne qui entourent le jardin, les parisiens expriment leur mécontentement, car les travaux avaient détruit un cadran solaire, bien pratique pour connaitre l’heure, et plus particulièrement midi. Un vrai problème, car à l’époque, les montres se dérèglent souvent, et il est nécessaire d’avoir recours aux cadrans solaires pour les remettre à l’heure. Le duc de Chartres promet de trouver une solution. Il demande à l’horloger Rousseau, dont la boutique se situe au Palais Royal, de fabriquer un petit canon qui sera posé sur le méridien de paris dans le jardin du palais royal.


>>> A LIRE AUSSI : L'ETONNANTE ORIGINE DU MOT "CANICULE"


Le canon est surmonté d’une loupe. Quand le Soleil passe au méridien, donc plein sud, à midi, ses rayons traversent la loupe et chauffe la culasse du canon. Ce qui déclenche une détonation qui s’entend dans tout le quartier. Il est alors midi pétante. Et c’est le moment de régler sa montre.



Bien entendu, le canon ne fonctionne que les jours de beau temps, comme le précise la devise latine inscrite sur son socle Hora non numero nisi serenas (Je ne donne que les heures heureuses).


Après la Révolution, le Palais Royal est devenu un lieu de jeux et de prostitution, ce qui valu cette phrase de l'abbé Deslille "Au Palais Royal, si on y dérègle ses mœurs, au moins, on y règle sa montre"


En 1911, la France abandonne l’heure solaire et passe à l’heure de Greenwich, le petit canon du Palais-Royal ne tonne plus. Il reprend ses fonctions en 1974 lorsque le Lions Clubs International le réinstalle. Volé huit ans plus tard, il est remplacé par une copie en 2002. Il est finalement remis en service en 2011. L’allumage solaire est abandonné, un artificier est désormais chargé de déclencher le tir. On peut, depuis, de nouveau entendre tonner le canon du Palais-Royal, tous les mercredis, à midi pétante…



RETROUVEZ TOUS LES LIEUX DE PARIS EN LIEN AVEC L'ASTRONOMIE DANS MON "GUIDE DU PATRIMOINE ASTRONOMIQUE DE PARIS"




Politique de confidentialité

Copyright 2020 - Le temps des Sciences

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram