L’étonnante origine du mot canicule

Quel rapport peut-il y avoir entre un chien, les étoiles et la canicule ?


Canicule vient du latin canicula, diminutif de canis (chien), qui signifie « petite chienne ». Et Canicula c’est justement le nom que les astronomes de l’Antiquité ont donné à l’étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien. Dans l’Almageste de Ptolémée (IIe siècle de notre ère), on découvre que Canicula fut renommée Sirius, latinisation du grec Seirios (brûlant, ardent).


Dans l'Antiquité, l’étoile Sirius se levait juste avant le Soleil (lever héliaque) au mois de juillet, ce qui correspondait au début des fortes chaleurs En Égypte, ce phénomène marquait le début de la crue du Nil et permettait de fixer le début du calendrier égyptien.


LEVER DE L'ETOILE SIRIUS JUSTE AVANT LE SOLEIL (LEVER HELIAQUE)

DEPUIS LA LATITUDE DU CAIRE (logiciel Stellarium)


Dans la Rome antique, la période du 24 juillet au 23 août prit le nom de canicule. Elle commençait avec les Neptunalia, fêtes au cours desquelles on immolait des chiens roux comme le Soleil (sacrifice qui avait également lieu le 25 avril lors de la fête de Robigalia) pour conjurer l'influence néfaste de Sirius sur les moissons.


Dans la même idée, le mot cagnard désigne un endroit abrité, chauffé par le soleil. Comme le précise le Trésor de la Langue Française, le mot est d’abord employé en Provence et dans le Languedoc où il désigne emplacement ensoleillé à l'abri du vent. Il est dérivé de l'argot provençal canha « chienne », les chiens aimant à dormir dans les coins abrités.


Tous les mots du quotidien en lien avec l'astronomie sont dans mon livre :



Médiateur scientifique professionnel, conférencier, auteur et astrophotographe, Sébastien Beaucourt pratique l'astronomie depuis plus de 20 ans.



Politique de confidentialité

Copyright 2020 - Le temps des Sciences

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram