Le calendrier romain avant Jules César


L'expression « calendrier romain » désigne l’ensemble des calendriers utilisés par les Romains jusqu’à la création du calendrier julien en 45 avant J.-C. Ils sont à l’origine de notre calendrier actuel.


LE CALENDRIER DE ROMULUS

Selon la légende, le premier calendrier romain fut inventé par Romulus, le fondateur de Rome. Il semble cependant qu’il fut emprunté aux Etrusques. Selon la tradition, le calendrier romain débute en 753 avant J.-C, année de la fondation de Rome.

Les Romains utilisant le système décimal, ils découpèrent l'année en 10 mois. Celle-ci commence le 1er mars, mois consacré au dieu romain de la guerre, et père divin de Romulus. Ce mois contient également l’équinoxe de printemps, saison considérée par les Romains comme le meilleur moment de l’année pour la guerre. Un autre indice d’un début d’année en mars est l’origine du nom des mois, qui portent le nom de leur rang dans l’année : septembre « le septième », octobre « le huitième », novembre « le neuvième » et décembre « le dixième ». Chaque mois est alors divisé en 3 décades de 10 jours.


L’année romuléenne dure 305 jours. Elle est donc trop courte de 60 jours par rapport à l’année solaire. Les 60 jours manquant sont ajoutés irrégulièrement pour ajuster le calendrier de manière à ce que les lunaisons reviennent à dates fixes.


LE CALENDRIER DE NUMA POMPILIUS

La première réforme fondamentale du calendrier de Romulus est attribuée à Numa Pompilius (715-673 av J.-C), deuxième des sept rois légendaires de Rome. Vers 700 avant J.-C, Pompilius aurait ajouté deux mois supplémentaires : februarus et januarus dans cet ordre, et réduit les 6 mois de 30 jours à 29 afin que les mois ne comptent qu’un nombre impair de jours. En effet, pour les Romains, les nombres pairs étaient considérés comme néfastes. Seul februarus compte 28 jours, mais ce mois est consacré aux morts, lesquels ne se plaignent pas ! Les mois ainsi raccourcis se rapprochent également un peu plus de la durée moyenne d’une lunaison (29,5 jours), que les Romains s’efforcent de suivre.

Mais finalement, un tel calendrier suit assez mal les phases de la Lune. L’année de 355 jours est trop longue d’un jour par rapport à l’année lunaire de 354 jours (12 x 29,5 jours). Et les mois de 31 jours sont eux, trop long d’une journée et demi par rapport à une lunaison moyenne de 29,5 jours. Rapidement, la nouvelle lune ne coïncide plus avec le premier jour du mois.


En fait, les Romains s’étaient résolus à rompre plus ou moins avec la Lune, pour s’efforcer de suivre le Soleil. Comme leur année lunaire est trop courte de 10 jours par rapport à l’année solaire, ils décidèrent d’ajouter tous les deux ans une période de 22 ou 23 jours, curieusement insérée après le 23 ou le 24 février. Les cinq ou quatre derniers jours de février s’ajoutent à la fin des 22 ou 23 nouveaux jours insérés pour former un treizième mois, nommé Intercalaris ou Mercedonius, d’une durée de 27 jours.


Mais avec cette nouvelle règle, l’année est maintenant trop longue ! Deux années consécutives donnent 732 jours (355 + 355 + 22), alors que deux années solaires valent 730,5 jours (365,25 x 2). Pour remédier à cet excès, le collège des pontifes reçut le droit de donner à Mercedonius la longueur nécessaire à la correction du calendrier. Au début, cela fut fait raisonnablement, mais les pontifes finirent par trouver là un moyen de s’enrichir. La décision d’intercaler le 13ème mois n’eut alors plus aucun rapport avec l’année solaire. En effet, moyennant finance, les pontifes n’hésitaient pas à allonger ou raccourcir l’année, selon que leurs amis ou adversaires politiques occupaient des postes soumis à renouvellement. On imagine alors le désarroi de la population pour laquelle le calendrier devint incompréhensible ! Il faudra alors attendre le 1er janvier 45 avant J.-C (soit l’an 708 de Rome) pour que Jules César promulgue un nouveau calendrier, qui sera connu sous le nom de calendrier julien.


JANVIER, PREMIER MOIS DE L'ANNEE ?

Nous avons vu que tout comme le calendrier de Romulus, le calendrier pompilien commençait avec le mois de Mars, et se terminait probablement avec le mois de janvier. Cela serait en accord avec le dieu Janus, auquel ce mois est dédié, Janus étant le dieu à une tête mais à deux visages, qui regarde à la fois vers le passé et vers l’avenir. A quelle époque Janvier est-il devenu le premier mois de l’année ? Les spécialistes sont divisés sur la question. Nous savons qu’à partir de 153 av J.-C, cette réforme calendaire à eu lieu comme l’atteste les Fasti Antiates, découverts à Antium. Mais il est possible que cette réforme ai put avoir lieu bien avant. Vers 450 av J.-C, l’époque était sujette à de nombreux bouleversements législatifs, ce qui aurait put être favorable également à une réforme calendaire.


Lire la suite ...



Politique de confidentialité

Copyright 2020 - Le temps des Sciences

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram