Histoire des constellations : le Cancer


La constellation est décrite sur les tablettes cunéiformes MUL.APIN (qui datent du VIIe siècle av J-C, mais dont les données astronomiques remontent aux XIIIe/XIIe siècles av J-C) comme AL.LUL « un animal marin » qui devait certainement désigner l'amas d'étoiles que nous appelons aujourd'hui M44. L'origine de l'animal est décrite un peu plus loin sous le logogramme KUSU "le Crabe", dédié à Anu, le maître du ciel mésopotamien.


Une autre piste suggère une origine égyptienne. Il pourrait être la transformation du décan des deux tortues, que l’on retrouve schématiquement dans le symbole du Cancer (69 allongé).


Une dernière piste pourrait être la création du tropique nord. Cette ligne imaginaire porte le nom du Cancer, car entre 900 et 500 avant J-C, le soleil était visible devant cette constellation le 21 juin, jour du solstice d’été. Observée depuis le tropique (23° nord), la constellation était alors visible au zénith à midi. La démarche hésitante du crabe rappellerait alors la course du soleil qui monte, stagne puis redescend au moment du solstice.

LE CANCER DANS L'ATLAS DE BAYER (1603)

La faible étendue de la constellation (14°) sur l’écliptique associée à la faible luminosité de ses étoiles suggèrent toutefois une origine tardive pour cette constellation, qui s’insère dans le zodiaque entre deux figures pour lesquelles la disposition des étoiles est bien plus évocatrice : les Gémeaux et le Lion. Son seul avantage est de contenir un amas d’étoiles bien visible à l’œil nu, M44.


UN NOM, DEUX SIGNIFICATIONS

La constellation est mentionnée pour la première fois en Grèce par Euctémon vers 430 avant J-C, sous le nom Karkinos "écrevisse ou crabe des rivières". Les latins nommeront la constellation Cancer, mot dont le sens est également double, désignant à la fois un crabe ou une écrevisse. L'origine du mot semble provenir de la racine indo-européenne kar- "dur" qui fut doublée en karkar pour devenir kanker.


Du fait de la double signification de son nom, les représentations de la constellation sont hésitantes jusqu’au XVIIIe siècle : les astronomes Bayer, Bode et Flamsteed la représentent sous la forme d'un crabe, alors qu'Andrea Celarius, Hygin, Jacob Bartsh et Hevelius y voient une écrevisse. Dans l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, la constellation est désignée comme une écrevisse. Aujourd'hui, la forme du crabe est privilégiée.


Les grecs associeront la constellation du Cancer au mythe d’Héraclès, au même titre que les constellations du Lion, du Dragon et de l’Hydre. Ératosthène nous raconte sa légende : le Crabe passe pour avoir été placé parmi les constellations par Héra parce qu'il fut le seul à ne pas combattre aux côtés d’Héraclès lorsqu'il détruisit l'Hydre de Lerne, et que, surgissant du marais, il le mordit aux pieds. Il parait qu'alors, Héraclès l’écrasa rageusement sous son pied. C'est pourquoi le Crabe obtint l'honneur considérable d'être compté parmi les douze signes du zodiaque.

LE CANCER DANS L'ATLAS D'HYGIN (traduction datant du Moyen-Age)


LA CRÈCHE ET LES ÂNES

Avant de s'approprier l'image du crabe, les grecs voyaient dans la disposition de ces étoiles deux ânes, représentés par les étoiles delta et gamma cancri, ainsi qu'une crèche pour M44. Delta et gamma cancri seront adoptées par les grecs comme les ânes de Dionysos. Ératosthène nous explique leur origine : lorsque les dieux lancèrent leur offensive contre les Géants, Dionysos, Héphaïstos et les satyres firent route montés sur des ânes. Quand ils furent à proximité des Géants, et avant même de les apercevoir, les ânes se mirent à braire ; lorsqu'ils les entendirent, les Géants prirent la fuite. C'est pour cette raison que les ânes eurent l'honneur de figurer dans la constellation du Crabe du côté est. L'image du crabe est venue se superposer à l'image pastorale, sans toutefois la faire disparaitre. Car nous continuons encore aujourd'hui à nommer les étoiles delta et gamma cancri asellus, c'est à dire les ânes, ainsi que Praesepe « la crèche », nom latin de l'amas M44.


Enfin, précisons que c'est dans la constellation du Cancer que fut aperçu pour la première fois une étoile nouvelle (nova), en l'an 134 avant J-C. Selon Pline, cet événement détermina le célèbre astronome grec Hipparque a réaliser son catalogue d’étoiles, qui sera reprit dans l'Almageste de Ptolémée.

ORIGINE DU NOM DES ÉTOILES DU CANCER :

CARTE MODERNE DE LA CONSTELLATION DU CANCER. LES ÉTOILES SONT NOMMÉES

SELON LA CLASSIFICATION DE BAYER (lettres grecques)

Acubens (alpha Cnc) : de l'arabe az zubana « la pince »

Al Tarf (bêta Cnc) : de l'arabe al tard « le bord ou la fin » ?

Asellus borealis (gamma Cnc) : du latin « l'âne du nord »

Asellus australis (delta Cnc) : du latin « l'âne du sud »


Politique de confidentialité

Copyright 2020 - Le temps des Sciences

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram