Histoire des constellations : le Capricorne


Malgré sa faible luminosité, cette constellation est une des plus anciennes connues. En effet, des descriptions d'une chèvre-poisson figurent déjà sur les tablettes babyloniennes MUL.APIN (datant du VIIe siècle avant J-C, mais dont les données astronomiques remontent aux XIIIe/XIIe siècles avant J-C).


Pour les mésopotamiens, il s'agit de SUKHURMASHU « le poisson-chèvre », animal fantastique, représentation de Ea (Enki en sumérien), dieu des eaux douces souterraines, de la sagesse et des savoirs. Il passe pour être le créateur de l'humanité, dont il est le bienfaiteur. Il était vénéré dans la ville sumérienne d'Eridou. Selon la légende, les Sumériens auraient été étonnés de voir un chamois (Rupicabra Capricornus) capable de nager avec aisance pour traverser les lacs des montagnes. Cette histoire aurait donné naissance au mythe de la chèvre-poisson.

REPRÉSENTATION DU POISSON-CHEVRE SUR LE KUDURRU

DE MELI-SHIPAK (1186-1172 av J-C) - MUSÉE DU LOUVRE.


La constellation se trouve dans un secteur du ciel consacré à l'élément aquatique, qui regroupe les constellations des Poissons, du Verseau, du Poisson austral, de la Baleine, ainsi que le fleuve Eridan. Serait-ce parce que le soleil les traversait pendant la saison pluvieuse ? Ou parce qu’à l’origine, ces figures ont été inventées par des peuples de marins ?


Il est vrai qu'entre 1900 et 550 avant J-C, le Soleil passait devant la constellation du Capricorne au moment du solstice d’hiver (21 décembre). La constellation a également donné son nom au tropique du Capricorne pour la même raison. En effet, le jour du solstice d'hiver, on pouvait voir la constellation au zénith du lieu, à midi, si l'on se situait à la latitude 23° Sud. Depuis, en raison du mouvement de précession de la Terre, le Soleil a "glissé" d'une vingtaine de degrés vers l'ouest. Aujourd'hui, à la même date, le Soleil est visible devant la constellation du Sagittaire.

LA CONSTELLATION DU CAPRICORNE DANS L'ATLAS DE BAYER (1603).

Vers le VIe siècle avant J-C, la constellation sera reprise par les grecs, qui l’identifieront à Amalthée, la chèvre qui nourrit Zeus lorsqu'il était enfant. Aratos (vers 315 - 240 av J-C) l'appelait Aigokeros "la chèvre cornue" pour la distinguer de la chèvre de la constellation du Cocher.


Pour Ératosthène (vers 270 - 200 av J-C), la constellation représenterait le dieu Pan lorsqu'il fuyait le monstre Typhon. Alors qu'il était sous l'apparence d'une chèvre, il aurait raté sa transformation en voulant plonger dans l'eau. Seul son arrière-train devint un poisson.

Au IIe siècle de notre ère, le Capricorne fera partie de la liste des 48 constellations grecques, référencées dans l'Almageste de Ptolémée.

ORIGINE DU NOM DES ÉTOILES DU CAPRICORNE :

LE CAPRICORNE DANS L'ATLAS D'AL-SUFI (PUBLIÉ EN 964)

Pour l'essentiel, les noms actuels des étoiles proviennent des astronomes arabes du Moyen-Age, vers le Xe siècle de note ère :

Giedi (alpha Cap) : de l'arabe al-Jadi "le chevreau”

Dabih (bêta Cap) : de l'arabe Sa’d adh-dhabih "le sacrificateur"

Nashira (gamma Cap) : de l'arabe Al Sa'd al Nashirah "celle qui apporte de bonnes nouvelles"

Deneb Algedi (delta Cap) : de l'arabe dhanab al-Jadi "la queue du chevreau"

CARTE MODERNE DE LA CONSTELLATION DU CAPRICORNE. LES ÉTOILES SONT NOMMÉES SELON LA CLASSIFICATION DE BAYER (lettres grecques).



Politique de confidentialité

Copyright 2020 - Le temps des Sciences

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram