Bandeau_site_lecielenquestions_05.jpg

L'Immaculée Conception du Cigoli


Nous avons déjà vu comment le peintre Adam Elsheimer a intégré les découvertes de Galilée dans son tableau "La Fuite en Égypte". Dans ce post, je vous présente une nouvelle œuvre à travers laquelle l'influence des travaux de Galilée se font sentir : l'Immaculée Conception peint par le Cigoli.

COUPOLE DE LA CHAPELLE PAULINE. ÉGLISE SANTA MARIA MAGGIORE A ROME

Cette représentation de l'Immaculée Conception se situe sous la coupole de la chapelle Pauline de l’église Sainte-Marie-Majeure, à Rome. Elle fut réalisée entre 1610 et 1612 par Ludovico Cardi, plus connu sous le nom d'artiste du Cigoli (1559-1613).


L’Immaculée Conception est un sujet très répandue dans la peinture du XVIe et XVIIe siècle. Le sujet est très codifié : la Vierge est représentée sur la Lune, entourée d’une couronne d’étoiles.


Habituellement, la Lune est représentée sous la forme d’une sphère parfaite, sans défaut, et parfois même transparente, conforme aux idées d'Aristote. On peut le constater dans les deux exemples ci-dessous :

L’IMMACULÉE CONCEPTION DE VELAZQUEZ (1618)

L’IMMACULÉE CONCEPTION DE FRANCISCO PACHECO (1619)

Le Cigoli se démarque en représentant sous les pieds de la Vierge une Lune couverte de cratères. De plus, dans les cratères on voit une ombre, preuve que la Lune n’est pas transparente.

DÉTAIL DE LA LUNE - IMMACULÉE CONCEPTION DU CIGOLI

Les cratères du Cigoli évoquent sans aucun doute les dessins de Galilée, réalisé à l’aide de sa lunette astronomique, et publié deux ans auparavant. Le Cigoli était-il en contact avec Galilée ? S’est-il inspiré du Sidereus Nuncius pour réaliser sa peinture de la Lune ?

DESSINS DE LA LUNE PAR GALILÉE, SUITE A SON OBSERVATION AVEC LA LUNETTE ASTRONOMIQUE, PUBLIES DANS SIDEREUS NUNCIUS EN 1610.


Nous savons que l’amitié entre le peintre et l’astronome remonte à leur rencontre dans les années 1580 alors qu’ils suivent tous deux les cours du mathématicien Ostilio Ricci. Depuis lors, ils entretenaient une abondante correspondance. Galilée a lui-même fait à plusieurs reprises l’éloge des talents d’observateurs du Cigoli, preuve que le peintre observait lui-même à la lunette. Le peintre était donc parfaitement au courant des découvertes de Galilée. Cependant, comme Le Cigoli observait lui-même à la lunette, il est également possible qu’il est réalisé son tableau à partir de ses propres observations.


Avec cette représentation réaliste de la Lune, le Cigoli rejette la conception aristotélicienne de l’Église. On peut alors s’étonner que le pape ai accepté pareille représentation dans une église de Rome ! Il faut cependant se rappeler qu’en 1611, Galilée est reçu dans la ville éternelle avec les honneurs. Ce n’est qu’à partir de 1630 et avec la publication du Dialogo que ses ennuis avec l’église commencent. Par ailleurs, la fresque est située à plus de 15 mètres de hauteur, et il faut un œil averti pour remarquer les détails sur la Lune. Ainsi, aucun péché d’hérésie ne sera retenu contre le peintre, qui reçut même l’approbation du pape Paul V pour son travail !



Politique de confidentialité

Conditions d'abonnement

Copyright 2020 - Le temps des Sciences

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram