Arcéon, projet pour Alien 3




ARCEON, PROJET POUR ALIEN 3, COPYRIGHT VINCENT WARD


Il est toujours intéressant de voir comment l’astronomie et l’espace inspirent les artistes. Qu’ils soient musiciens, peintres ou réalisateurs, chacun nous offre sa vision du sujet, qui nous apporte son lot de réflexions et d’interrogations.


Aujourd’hui, nous nous intéressons à la genèse du film Alien 3, réalisé par David Fincher en 1992.


Bien avant que David Fincher soit pressenti comme réalisateur, les producteurs Walter Hill et David Giler firent appelle au réalisateur et scénariste Vincent Ward pour mettre en chantier l’histoire d’Alien 3. Le défi est de taille tant les deux premiers films de la franchise ont marqué le public. Après le huis-clos angoissant de Ridley Scott en 1979 et la vision guerrière de James Cameron en 1986, comment réussir à relancer les aventures de Ripley face aux Aliens ?


Vincent Ward proposa un scénario pour le moins original. L’intrigue se serait déroulée dans un satellite spatial médiéval partiellement construit en bois. Baptisé Arceon, le satellite artificiel sert de refuge à une communauté de moines reclus ayant rejeté toute technologie moderne. Construit à l'origine en métal, Arceon était en grande partie revêtu de bois et transformé en monastère flottant géant par les religieux. À l'intérieur, il se compose de nombreux niveaux, certains pouvant atteindre jusqu'à 100 mètres de hauteur. C’est niveau sont superposés comme un nid d'abeilles.

ARCEON, PROJET POUR ALIEN 3, COPYRIGHT VINCENT WARD


La petite planète contient une abbaye, elle-même entourée de bibliothèques et de salles communales ainsi que des champs de blé et des pâturages pour les moutons. La partie supérieure est recouverte d’un vaste lac. Dans les niveaux inférieurs, on trouve une forge, une verrerie et des moulins. Arceon est capable de maintenir une mince atmosphère respirable, tandis qu'une «salle de technologie» est censée renouveler et rafraîchir cette atmosphère, permettant aux moines de survivre.


C’est dans cet environnement exclusivement masculin, archaïque et où le spirituel est omniprésent que débarquent Ripley et un alien.


Comme on peut le voir sur ces dessins préparatoires, la bibliothèque aurait eu la forme d’un puit. Les moines installés sur des plate-formes montantes et descendantes, rangent les livres dans les rayonnages. Le tout rappelant étrangement la bibliothèque du Nom de la Rose d’Umberto Eco. Imaginez alors le genre de séquence verticale qui aurait pu être mise en scène, l'Alien grimpant sur ces étagères incroyablement hautes alors que des moines désespérés tombent de leur plate-forme.

ARCEON, PROJET POUR ALIEN 3, COPYRIGHT VINCENT WARD


Mais l’ambiguïté qui domine ces dessins et fait la particularité de ce décor réside dans le traitement gothique de la sphère. Car le gothique, c’est le principe de l’élévation céleste qui s’oppose à l’apesanteur. Sa rencontre avec la sphère, qui est une forme niant toute pesanteur, donne lieu à un paradoxe visuel inquiétant.


De même, interroger la perception de l'extraterrestre à travers des yeux des médiévaux craignant Dieu (ou le diable) aurait permis de soulever des questions intéressantes.


Alors que les décors commencent à être construits, les producteurs estiment que l’idée n’est pas exploitable et confient le film à un autre réalisateur. Ce sera David Fincher.

ARCEON, PROJET POUR ALIEN 3, COPYRIGHT VINCENT WARD


Au fil des années, le scénario proposé par Vincent Ward fut reconnu comme novateur, et l'ancien journaliste du London Times, David Hughes, l’a même inclus dans son livre « les plus grands films de science-fiction jamais réalisés ».


Du projet de Ward, il ne reste que les dessins préparatoires que vous avez pu découvrir dans cette vidéo. Bien que quelques idées du script aient survécu (le monastère est finalement devenu une prison, les moines sont remplacés par des prisonniers avec un profil psychologique instable), on regrettera que les idées les plus intéressantes comme l’introduction d’une réflexion religieuse sur le xénomorphe ou sur sa nature de prédateur qui lutte pour sa survie, ne fussent pas conservées par le studio.

BIBLIOGRAPHIE

Globes, Architecture et sciences explorent le monde, sous la direction de Yann Rocher, Ed : Norma (2017)

Médiateur scientifique professionnel, conférencier, auteur et astrophotographe, Sébastien Beaucourt pratique l'astronomie depuis plus de 20 ans.

77 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout