• Facebook
  • YouTube
  • Instagram
  • LinkedIn

​© 2020- Sebastien Beaucourt                                                                                                                                                                                         

LE CIEL ET LES HOMMES

LES FÊTES DU SOLSTICE D'HIVER

par Sébastien Beaucourt, médiateur scientifique

Le solstice d'hiver a toujours été une source d’inspiration qui a alimenté nombre de mythes et de tradition à l'origine de la fête de Noël. Comme nous allons le voir, pour les civilisations antiques, le solstice d’hiver n’était pas synonyme du début de la période hivernale. Bien au contraire, ils célébraient le retour de la lumière et l’augmentation de la durée du jour.

Le solstice d’hiver a lieu vers le 21 décembre dans l’hémisphère nord. C'est le jour le plus court de l’année, ce qui marque le début de l’hiver. Ce jour-là, le Soleil occupe sa position la plus basse dans le ciel pour l’année. Pour une latitude de 49° nord, le Soleil culmine à seulement 18° de hauteur au dessus de l’horizon sud à midi solaire.

TRAJECTOIRE APPARENTE DU SOLEIL SUR LE CIEL, LE 21 DÉCEMBRE,

JOUR DU SOLSTICE D'HIVER, POUR UNE LATITUDE DE 49°N.

Dans le monde romain

Dans le calendrier romain, le solstice d’hiver avait lieu le 25 décembre. Du 17 au 24 décembre se déroulaient alors les fêtes Saturnales, en l’honneur de Saturne, dieu de l’agriculture et du Temps. Durant cette période, d’énormes banquets étaient organisés, pendant lesquels les rôles étaient inversés : les esclaves jouissaient d'une apparente liberté et les maîtres servaient les esclaves. La tradition voulait que les romains décorent les murs de leurs maisons avec du lierre, symbole de la persistance de la vie, tout comme pouvait l’être le sapin dans les pays nordiques.

LES SATURNALES PAR ANTOINE FRANCOIS CALLET (1753)

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now